Les engrais de fond : définition et utilité

Les cultures appauvrissent les sols. Si l’on ne fait pas attention, la production peut vite chuter. Les engrais de fond peuvent être une solution. Pourquoi ? En se libérant dans le sol de façon continue et progressive, ils enrichissent les sols et pallient l’appauvrissement provoqué par les cultures.

Que contiennent ces engrais ? Ils sont enrichis en éléments chimiques et en minéraux bienfaisants pour la terre et le développement des cultures. Il est courant, aujourd’hui, de privilégier l’azote parce qu’il permet une plus grosse production et un développement plus rapide des semis.

Il ne faut pas, cependant, oublier d’autres éléments nécessaires à la bonne croissance d’une plante. Phosphore, potassium et magnésium sont, eux aussi, très importants pour une bonne fertilisation de fond. Pour quelle raison ? Ils permettent, notamment, une meilleure valorisation de l’azote.

Phosphore et potassium ont tendance à diminuer dans les régions où l’élevage est peu important. Cette carence pose un problème sur le long terme, car elle entraîne une véritable diminution du rendement de la culture de céréales. Il faut impérativement mettre en place une stratégie d’amélioration de la qualité de la terre. Les engrais de fond représentent une partie de la solution.

Un choix essentiel pour des sols en bonne santé

Comment choisir le meilleur engrais de fond pour vos sols et cultures ? Tout va dépendre de l’exigence des plantes que vous décidez de semer et de la structure de base de votre sol. Afin de connaître ces éléments, vous allez devoir réaliser une analyse de terre. C’est le seul moyen de connaître les quantités de phosphore, potassium, calcium et magnésium disponibles dans vos sols et de décider du rythme d’épandage des engrais de fond.

Une fois ces éléments définis, vous devez choisir votre engrais de fond de façon à optimiser les apports et pallier les carences de votre sol. Les engrais de type sulfate, nitrate ou chlorure vous aident, sans peine, à combler un déficit en potassium. Les superphosphates ou phosphates bicalciques, solubles dans l’eau ou dans le citrate d’ammonium neutre, enrichissent vos sols en phosphore.

N’oubliez pas de tenir compte de l’acidité de vos sols. Les phosphates naturels sont, par exemple, déconseillés dans des sols très acides. Ils ne servent, alors, à rien et il vaut mieux les remplacer par un apport de scories. Pour un apport de magnésium sur un sol acide, il est important d’associer le magnésium au chaulage.

La qualité de l’engrais de fond choisi est d’une importance capitale dans la fertilisation des sols. En effet, c’est la seule façon d’assurer une excellente répartition de ce produit lors de l’épandage. Vous pouvez opter pour un engrais simple qui n’apporte qu’un seul élément ou des engrais qui associent plusieurs éléments. Une seule règle : l’engrais doit être adapté à la qualité de vos sols et à l’exigence de vos cultures.

Un dernier conseil : si votre sol est pauvre, procéder à l’épandage de votre engrais peu avant votre semis est essentiel, car c’est au début de sa croissance que la plante a le plus besoin d’éléments nutritifs. C’est ainsi que vous vous assurez le meilleur rendement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *